Pompéi, le 30 avril 1996

A l'occasion de la remise de la citoyenneté d'honneur de Pompei à Chiara Lubich, Chiara trace un portrait vivant de l'impact de Marie dans son Œuvre, en mettant en lumière sa maternité universelle.

Chiara: Excellences, Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs, frères et sœurs,

Un grand merci pour l'honneur, qui m'a été concédé, d'être "citoyenne de Pompéi".

C'est un merci que j'exprime du plus profond de mon cœur, car être citoyenne de Pompéi me donne la très douce impression - qui est une réalité ‑ d'être devenue membre de la ville de Marie.

C'est pour moi un grand don, car - comme cela a été dit dans l'exposé des justifications ‑ en moi - et j'ajoute en ce que je représente ‑, Marie occupe certainement une place centrale. Et, par conséquent, la "marianité", ici - me semble-t-il ‑, a son sens.

Pourquoi ?

Permettez-moi de vous l'illustrer brièvement.

Avant tout parce que Marie est, après Dieu, un peu tout pour moi et pour nous.

En effet, par un charisme particulier, que nous pouvons définir "marial" - qui nous a été donné il y a 50 ans et qui a fait naître puis se développer le mouvement des Focolari ‑, nous avons pu avoir une compréhension profonde et, en un certain sens, nouvelle de la Sainte Vierge, de la Mère de Dieu. C'est pourquoi elle est au centre de nos pensées, de notre vie, de nos affections et aussi de nos études.

Nous essayons de l'honorer non seulement dans ses extraordinaires prérogatives (comme l'Immaculée Conception, celle qui est montée au ciel avec son corps, la Reine du monde ; nous ne la prions pas seulement à travers cette caractéristique et riche prière qu'est le chapelet ou visitant ses sanctuaires)* , mais nous nous efforçons aussi, avec l'aide de Dieu, de l'imiter dans les diverses étapes de sa vie, suivant nos conditions de vie et notre âge : comme enfant déjà toute tournée vers Dieu, comme jeune fille, comme fiancée ou épouse ou vierge ou veuve.

Et nous nous en remettons à elle au point de pouvoir espérer que se vérifie, aussi pour nous, ce que disent des saints comme Grignion de Montfort et Maximilien Kolbe : une particulière présence de Marie en nous, afin que tout ce que nous faisons, puisse être, de quelque manière, son œuvre.

Le mouvement des Focolari dont je fais partie et dont nous faisons partie - c'est la deuxième justification du titre de citoyenne d'honneur - n'est que son œuvre, l'œuvre de Marie. En effet, notre mouvement a été approuvé par l'Eglise sous ce nom : "Œuvre de Marie".

Oui, Marie est un modèle pour nous, pour nos communautés, pour l'Œuvre entière, qui apparaît un peu comme une réalité mariale présente dans le monde entier, où ses merveilleuses vertus continuent de resplendir et son action maternelle s'étend au bénéfice des hommes d'aujourd'hui et, en premier lieu, des nécessiteux.

C'est pour cela - et nous en sommes à l'autre justification - que ceux qui font partie de cette Œuvre peuvent être définis - sans aucun mérite, certes, mais par grâce de Dieu - "femme" ou "homme de la paix".

De quelle paix ? De la paix la plus vraie, la plus efficace, la plus durable et la plus féconde : de celle qui est Jésus lui-même, le Roi, le Prince de la paix.

Et il s'agit ici de Jésus, mis au monde, "engendré" spirituellement - comme dirait Paul VI. "Là où deux ou trois se trouvent réunis en son nom - ce qui signifie réellement dans son amour ‑, le Christ est au milieu d'eux" (cf. Mt 18,20).

Et le mouvement veut porter Jésus, partout, dans le monde : comme Marie.

Tous les jours, je m'efforce de vivre moi aussi avec Jésus présent au milieu de nous et de beaucoup, pour que sa paix, la plus vraie, soit assurée au plus grand nombre de personnes possible.

Merci alors du privilège, qui m'a été concédé et que Marie vous bénisse tous, surtout ceux qui ont pensé me l'accorder.

Que Marie nous prenne tous sous son manteau et continue à réaliser, dans notre ville et, aussi bien dans le domaine religieux que civil, des miracles de paix, de bonté, de conversions et d'œuvres. 

texte

boîte aux lettres

Contact Icon

Nous vous serions très reconnaissants de nous faire parvenir souvenirs, documents inédits, photos... pour enrichir les archives de Chiara Lubich.
pour envoyer maintenant

qui est en ligne

Nous avons 182 invités et aucun membre en ligne

login staff

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.