Cité-pilote Araceli (São Paulo), le 26 avril 1998

Ces jours-ci, dans le monde des jeunes du mouvement des Focolari, la “Semaine Monde Uni” est en cours. Nous proposons ici le message que Chiara Lubich leur a envoyé le 26 avril 1998.

Chers Jeunes Pour un Monde Uni,

J'ai su que vous désirez un mot de moi pour contribuer au succès de la Semaine monde uni.

De quoi vais-je vous parler, sinon de votre objectif, le monde uni?

Est-il possible de parler de monde uni ? Le monde uni est-il envisageable, condition nécessaire pour que la peine que nous prenons, les forces que nous investissons puissent déboucher un jour sur une heureuse issue ? Ou sommes-nous en pleine utopie, poursuivant un objectif irréalisable et imaginaire, comme le pensent certains ?

L'époque où nous vivons révèle de nombreux indices d'un acheminement du monde vers cet objectif.

En premier lieu la conviction même que l'unité est un signe des temps. En d'autres termes, les spécialistes qui, par leur compétence et leur aptitude, savent scruter les signes des temps, affirment que le monde est en train de s'acheminer à l'unité.

Moi-même j'en ai parlé à plusieurs reprises — certains s'en souviendront — en en soulignant surtout l'aspect religieux.

La tension vers l'unité, cependant, se manifeste dans d'autres domaines, notamment dans le domaine politique.

À côté des Nations Unies, où convergent presque tous les États du monde, on trouve en Afrique l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA), qui regroupe tous les pays d'Afrique.

En Asie on citera des associations d'États comme : l'Organisation de la Conférence islamique à laquelle appartiennent 53 pays musulmans, l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (A.N.A.S.E.) ; et d'autres encore.

Pour l'Amérique, l'Organisation des États américains (O.E.A.) - du Nord, du Centre et d'Amérique du Sud ‑ ainsi que le Système Économique latino-américain.

En Europe, la Communauté Économique Européenne Centrale, qui comprend les pays de l'Est, et l'Union Européenne.

De nombreux sages de ce monde, de cultures différentes, ont traité ce sujet. Il serait intéressant de les connaître. Malheureusement en ce moment où je me trouve au Brésil, d’où je vous envoie ce message, je ne les ai pas à portée de la main.

Je vous citerai seulement les derniers Papes, personnes qui, outre l'autorité morale qui les caractérise, se distinguent également par la sainteté de leur vie. Ce qu'ils disent a un intérêt pour nous tous dans le monde.

Pie XII, Jean XXIII et Paul VI s'expriment à ce sujet de façon similaire.

Dans la Populorum Progressio, Paul VI affirme : « Qui ne voit la nécessité d'arriver progressivement à instaurer une autorité mondiale en mesure d'agir efficacement sur le plan juridique et politique ? »

Le Pape Jean-Paul II a affirmé à notre Genfest de 1990 : « De nombreux signes des temps indiquent comme horizon la perspective d'un monde uni. C'est la grande attente des hommes d'aujourd'hui, leur espérance ainsi qu'un grand défi pour le futur. On pressent qu'une accélération extraordinaire nous pousse vers l'unité ».

Très chers jeunes,

Vous aspirez, vous travaillez en vue du monde uni.

Que faites-vous ? Des actions, qui peuvent apparaître modestes et sans commune mesure, malgré votre intention droite, avec l'objectif que vous avez en vue. Quand vous aurez atteint l'âge de le faire, il se peut que certains d'entre vous travaillent dans les organismes orientés au monde uni.

Quoi qu’il en soit, à mon avis, même si tout cela est utile, ce n'est pas ce genre de choses qui sont décisives en vue du monde uni.

Ce qui l'est c'est d'offrir au monde, dans ce processus d'unité qui est en cours, une âme. Cette âme, c'est l'amour. Ce que vous devez déchaîner, autour de vous, dans tous les pays du monde où vous êtes, c'est la révolution de l'amour.

Il ne suffit plus, dans le monde d'aujourd'hui, de se dévouer dans des œuvres de bienfaisance ou d'assistance, qui permettent néanmoins de donner par amour. Ce que le monde exige aujourd'hui c'est que nous "soyons l'amour", que nous sentions à l'unisson avec l'autre, que nous vivions l'autre, les autres. Comme le veut notre spiritualité, qui a allumé ses feux ici et là, non sans votre contribution, sur toute la planète, il faut que nous visions à l'unité.

C'est encore Jean-Paul II qui nous le disait au Genfest 90 : « Prenez conscience de ceci - je vous le répète avec lui - : le chemin qui mène au monde uni… se fonde sur l'édification de rapports solidaires et la solidarité a ses racines dans la charité » (= dans l'amour).

Ce qu'il faut faire, c'est construire des rapports d'unité qui ont leur racine dans l'amour.

Cet amour, vous devez le vivre en premier lieu entre vous.

C'est la condition pour l'étendre ensuite à de nombreux autres, là où vous êtes : parmi le peuple, par exemple, parmi ceux qui président à sa destinée, dans les institutions, les organisations du monde petites ou grandes… Partout. Ce n'est qu'ainsi que les intentions de ceux qui ont créé ces institutions atteindront leur visée ; que l'on travaillera efficacement pour un monde uni.

Courage, chers Jeunes Pour un Monde Uni. Embrassez l'idéal le plus fascinant qui puisse exister sur la terre.

Vous n'êtes pas seuls.

Vous le savez, vous qui portez le beau nom de chrétiens, car en agissant ainsi, le Christ est parmi vous.

Vous le savez, vous tous, quelle que soit votre foi ou vos convictions, que l'union fait la force.

Allez de l'avant, soit que vous commenciez ou que vous continuiez, avec l'enthousiasme qui vous caractérise, avec la détermination qui ne vous fera pas défaut.

Moi, nous tous, nous sommes avec vous… pour la victoire finale. Quand Dieu voudra.

texte

boîte aux lettres

Contact Icon

Nous vous serions très reconnaissants de nous faire parvenir souvenirs, documents inédits, photos... pour enrichir les archives de Chiara Lubich.
pour envoyer maintenant

qui est en ligne

Nous avons 114 invités et aucun membre en ligne

login staff

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.