Le 3 juillet 2021, la ville italienne de Cortona donnera le nom « Spartaco Lucarini » à un escalator et commémorera son engagement civil et politique; il était un homme politique, un écrivain et un journaliste qui faisait partie des premiers focolarini mariés.

« Cette année marque le centenaire de la naissance de Chiara Lubich, fondatrice du mouvement des Focolari. Dans le monde entier, une série d’événements sont prévus en souvenir de cette grande femme du XXe siècle. Cortona se souviendra également d’elle en donnant à la structure d’accès la plus moderne de la ville, les escalators, le nom de l’un de ses fils préférés : Spartaco Lucarini, l’un des premiers focolarini mariés. Spartaco aimait beaucoup sa ville d’origine ». C’est par ces mots que Walter Checcarelli, président de l’association Cortona Cristiana, l’un des promoteurs de l’initiative, a expliqué au journal local « L’Etruria.it » l’hommage que Cortona rendra à Spartaco Lucarini, écrivain, homme politique et homme de culture.

La cérémonie de la dénomination des escalators aura lieu le 3 juillet 2021 à 10h30 (heure italienne). Elle sera suivie d’une rencontre au Teatro Signorelli de Cortona en souvenir de Spartaco et de son engagement social sur la scène politique et culturelle au vingtième siècle.

Spartaco est né à Cortona le 6 mai 1924. Dans sa ville, il s’est toujours engagé au niveau social et civil, il a été Conseiller Municipal et l’un des fondateurs de l’Office du tourisme et de l’Exposition nationale de meubles anciens. Il a rencontré le mouvement des Focolari en 1949 par l’intermédiaire de Silvana Veronesi, l’une des premières compagnes de Chiara Lubich lorsqu’ils étudiaient tous deux à Florence.

Il a été l’un des premiers focolarini mariés avec Igino Giordani et Danilo Zanzucchi. Il était très proche de la fondatrice des Focolari et c’est elle qui a proposé à Spartaco, à sa femme Iolanda Castellani (connue de tous sous le nom de Lalla) de déménager avec leurs cinq enfants de Cortona à Rome pour travailler au siège international des Focolari.

Spartaco a dirigé la revue Città Nuova pendant plusieurs années. Il a contribué au développement des mouvements « Familles nouvelles » et « Humanité nouvelle » et à la croissance de la ville internationale de Loppiano (Incisa et Figline dans le Valdarno-Italie), en particulier pour la naissance de la coopérative agricole et de l’école internationale pour les familles qui y sont encore basées aujourd’hui.

Anna Lisa Innocenti